Quels gardiens pour la mémoire ?

Publié le par Cyber@rchiviste

Voici un lien signalé par le forum des archivistes territoriaux : article sur le site du Monde.
http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/07/19/quels-gardiens-pour-la-memoire_1075179_3244.html?xtor=RSS-3244
Encore une piste de réflexion sur les archives électroniques et leurs supports qui fait suite à l'article publié dans le Monde en janvier 2008 et intitulé "Attention, l'humanité perd la mémoire" (accessible par paiement).
http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1021933

Le propos de "Quels gardiens pour la mémoire?" est toujours aussi alarmiste et fataliste.
Rappelons que le sujet  des archives électroniques était fort logiquement au centre du concours d'assistant qualifié de conservation du patrimoine de 2008.

Oui, ces archives d'un nouveau type sont un enjeu fondamental pour les archivistes.
Mais comment trouver le temps et les moyens de s'y consacrer?
Je le vois bien, dans mon quotidien professionnel, les CD roms m'inquiètent, nous en avons plusieurs centaines remplis de photographies et de supports de communication. Le principal ennemi du cd rom sont les différences brutales de température et d'hygrométrie.
He bien, trouvons un lieu adéquat pour réunir ces conditions... Difficile.
Lorsque j'ai pris mes fonctions actuelles, les cd roms étaient conservés dans la chambre froide des archives audiovisuelles : température 12 ° et 50 % d'hygrométrie.
C'est mauvais ça : 12 degrés c'est trop faible. L'idéal d'après mes recherches (sous réserve de confirmation) est situé entre 16 et 23 °. L'hygrométrie est bonne mais lorsqu'on sort les CD de la chambre froide, ils passent de 12 à 25 degrés instantanément !!!!! Le support plastique ne doit pas du tout apprécier.

Alors que faire?
Mon local de conservation pas tout récent est à la merci des différences de température d'une journée : 15° la nuit, 25-30° le jour en été... et en hiver ce n'est guère mieux...
Alors voilà, je ne vais pas faire installer 2 chambres froides avec des températures différentes pour quelques centaines de malheureux CD sachant que nous ne seront pas amenés à en produire beaucoup à l'avenir...
Et faire acquérir un disque dur ou un serveur pour transférer toutes les données dessus?
"Oui, bon, c'est un peu cher Madame ! Et puis, un disque dur ce n'est sûrement pas plus éternel qu'un CD en plastique..."
Sinon, je peux suggérer de refaire tout le bâtiment pour des conditions de conservation constantes, oui, pourquoi pas hein?

Voilà, je reste perplexe...
Vos avis sont les bienvenus !

Commenter cet article